Posts Tagged ‘Quidditch’

h1

L’épopée de Simon Ammann et de son éclair de feu

14 mars, 2010

yas : petite flash back : nous sommes en 2002 à Salt Lake City et l’une des sensations des XIXes Jeux Olympiques d’hiver est suisse et se fait surnommer « Harry Potter ».

De droite à gauche: Małysz, Ammann et Hautamäki (podium grand tremplin)

Avec ce look (lunettes rondes et long manteau rappelant les caps des sorciers) et cette bouille juvénile, à laquelle on donnerait volontiers bien moins que son âge véritable, le surnom était tout trouvé pour Simon Ammann qui, à la surprise générale, a raflé deux fois l’or olympique en saut à ski, à Salt Lake. Sa joie était immense car à 20 ans, il participait, certes, à ses deuxièmes jeux mais il n’avait encore jamais remporté de victoire en Coupe du Monde et le voila qui reléguait aux places d’honneur des sauteurs aussi talentueux que Sven Hannawald, Adam Małysz ou encore Matti Hautamäki et ce aussi bien en petit qu’en grand tremplin.

Une fois l’année 2002 écoulée, Simon Ammann a prouvé qu’à l’instar du reste de l’humanité il n’était, finalement, pas étranger à la loi de la gravité. Et le retour sur terre fut assez difficile pour ce double champion olympique qui passa à côté des championnats du monde de Val di Fiemme (Italie) en 2003 et d’Oberstdorf (Allemagne) en 2005. La flamme et l’enthousiasme olympiques de Turin, en 2006, n’y changèrent rien et il obtint des résultats très éloignés de ce qu’il a pu avoir en 2002.

Il est toujours pénible de voir défaillir un sportif dont le talent a été démontré. Mais, heureusement pour Ammann, la traversée de la toundra (ben oui, il s’agit des sports d’hiver, il faut tout adapter en conséquence. XD) a touché peu à peu à sa fin en 2007. Car à Sapporo, au pays du soleil levant, la carrière du suisse a atteint de nouveau le firmament. En effet lors des championnats du monde qui s’y sont déroulés, Ammann a ramené deux médailles avec ses skis. Une en or en grand tremplin et l’autre en argent en petit tremplin. Les saisons qui suivirent furent assez riches en résultats avec une douzaine de victoires en coupe du monde (entre 2007 et début 2010) ainsi que la médaille de bronze en petit tremplin lors des championnats du monde de 2009 à Liberec (République Tchèque).

Simon Ammann abordait, donc, les jeux de Vancouver avec un parcours plus digne d’un sauteur doublement couronné d’or lors d’une olympiade. Il avait de meilleurs résultats qu’à la veille des jeux du Turin! Et huit ans après avoir bluffé tout le monde, il a remis ça, en frappant très fort dès le premier jour des XXIes jeux d’hiver en remportant son troisième titre olympique en saut à ski (petit tremplin) suivi quelques jours plus tard d’un deuxième sacre en grand tremplin. Le schéma de 2002 se reproduisait et les journalistes clamaient haut et fort le retour d’Harry Potter!

Et même si à 28 ans, Ammann a un peu dépassé l’âge d’être surnommé ainsi force est d’admettre que la magie opère de nouveau pour lui. Et tout comme Harry, il vole sur ses skis qui auraient pu être estampillés « éclair de feu » (la plus prestigieuse des maques de ballets volants dans l’univers crée pa JK Rowling) alors que ces adversaires, de très grande qualité (notamment les autrichiens archis favoris de cette compétition avec 4 sauteurs classés dans les 5 premiers mondiaux), sont restés un cran en dessous avec leurs skis « Nimbus 2000 » qui reste une excellente marque, certes, mais insuffisante pour voler aussi loin que Simon Ammann lors de ces jeux.

Franchement, un très grand bravo à Simon Ammann qui a réalisé ce que personne avant lui n’avait fait dans son sport, à savoir remporter les deux titres individuels lors de deux olympiades. Encore, bravo l’artiste! Lui repartira en Suisse avec ses belles médailles, qui sont pour la petite histoire façonnées à la main et les plus lourdes qu’ont connu les jeux, et nous, nous garderons en mémoire ses magnifiques sauts, notamment à plus de 140 m en grand tremplin, pendant lesquels il apparait comme suspendu dans les airs….comme sous l’emprise de Wingardium leviosa (sort de lévitation)…encore une fois la comparaison avec Harry Potter s’impose ^^.

Mais la fin des jeux ne marqua pas la fin des victoires et des célébrations pour ce suisse volant. En effet, il y a deux jours, il s’imposa lors de l’avant dernière épreuve de Coupe du Monde à Lillehammer, ce qui lui assura définitivement la première place du classement général de sa discipline. Il devint, donc, le premier helvète à remporter un globe de cristal en saut à ski. Ce qui lui vaut le troisième barvo de ce billet ^^.

Publicités