Posts Tagged ‘Jeux olympiques d’été’

h1

Pourquoi faut-il aimer les Jeux Olympiques d’hiver

28 février, 2010

yas : les jeux sont faits…enfin, presque, il reste la très attendue finale de hockey sur glace. Finale au bout de laquelle toute une nation espère que son équipe apportera une 14ème breloque en or au pays organisateur de ces XXIes olympiades d’hiver, histoire d’assoir encore plus sa domination sur le tableau des médailles (il s’agit là d’avoir le plus grand nombre de médailles d’or). En effet, quelque soit la nationalité des prochains champions olympiques de hockey, le Canada a d’ores et déjà assuré sa première place du classement des médailles. Pas mal pour un pays qui par deux fois, déjà, s’est vu confier l’honneur d’organiser des jeux olympiques (Montréal, été 1976, et Calgary, hiver 1988) hiver) mais n’a pas réussi à empocher la moindre médaille d’or sur son propre territoire!

Finale de hockey sur glace: Canada vs USA

Félicitations au Canada, donc, qui comme la Chine, il y a deux ans, termine en tête du tableau des médailles et surtout devance les USA!! Franchement, ils gagnent tout partout! Il y en a marre à la fin! Donc, rien que sur ce point, les jeux de Vancouver sont un véritables succès^^…et dire qu’ils s’achèvent aujourd’hui T_T…perso, j’ai passé deux semaines de rêve à vivre au rythme des exploits des meilleurs sportifs sur neige et sur glace. Pendant ce temps, mon entourage me plaignait de m’infliger ce spectacle et d’inverser mon rythme nycthéméral  à cause du décalage horaire. D’ailleurs, même les Guignols ou le SAV pointaient du doigt le manque d’intérêt que montre le publique à cet événement.

Et c’est un fait, les jeux olympiques d’hiver ne passionnent pas les foules comme peuvent le faire leurs homologues estivaux, une coupe du Monde de football ou encore les championnats du Monde d’athlétisme. Et il n’y a qu’à ouvrir nos cahiers de géographie pour l’expliquer. Les monts enneigés sont très loin d’avoir une répartition ubiquitaire et la pratique des sports d’hiver est essentiellement tributaire du climat. Au final, donc, 204 délégations se sont présentées à Pékin, il y a deux ans, pour concourir dans 302 épreuves, contre 82 cet hiver à Vancouver pour un total de 86 disciplines. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes. Toutefois, je ne crois pas qu’il faille absolument qu’on ait chaussé des skis ou des patins dans sa vie pour apprécier la beauté des spectacles proposés par les sports d’hiver. Car il est bel et bien question de spectacle dans la majeure partie des disciplines.

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir de véritables casses cou s’élancer du haut d ‘un tremplin et voler sur plus de 140 m.

Simon Ammann (SUI) deux médailles d'or en saut à ski, petit et grand tremplins

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir que les maths appliqués au snowboard donnent un résultat des plus spectaculaires avec des figures dont les noms sont issus, entre autres, du nombre de degré des rotations, type « Double McTwist 1260° « .

Shaun White (USA) médaille d'or en snowboard halfpine

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est avoir un véritable échiquier sur glace grâce. Certes, il faut avoir un minimum de connaissances pour trouver le curling intéressant mais une fois que les notions de bases sont acquises les matchs sont passionnants de stratégie et de finesse.

Différents matchs de curling se déroulant en même temps

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est bien sûr assister à la quintessence de la beauté, de la force, de la grâce et de la technicité sur glace.

Yu-Na Kim médaille d'or en patinage artistique

Tessa Virtue et Scott Moir médaille d'or en danse sur glace

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir des skieurs conscients de la chute qui pourrait les guetter mais qui s’élancent, quand même, tambour battant sur des pistes où la neige s’est, parfois, transformée en glace.

Carlo Janka (SUI) médaille d'or en Slalom Géant

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir un sport où l’issue n’a rarement été aussi incertaine. Au biathlon, habile association du ski de fond et du tir, rien n’est joué avant que la dernière balle ne soit tirée.

Ole Einar Bjoerndalen (NOR) médailles d'or en relai et d'argent en individuel

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir des sportifs foncer tête la première comme si de rien n’était!

Alexander Tretyakov (RUS) médaille de bronze en Skeleton

Ceci est seulement un petit aperçu de ce qu’on a pu voir à Vancouver. Et vous l’aurez compris, la plupart de ces sportifs se shootent carrément à l’adrénaline compte tenu des sensations fortes que leur procurent leurs sports respectifs. Et le plus important pour eux reste de réaliser les plus belles courbes, les plus belles figures, les plus beaux/ hauts sauts, les plus belles/rapides pirouettes…etc. et tout ceci pour notre plus grand émerveillement.

Voilà, la cérémonie de clôture aura lieu tout à l’heure vers 2h30 du matin, si je ne me trome pas. Nous dirons au revoir à Vancouver et rendez-vous en 2014, à Sochi (Russie).

Publicités