Posts Tagged ‘Jeux Olympiques d’hiver 2010’

h1

Pourquoi faut-il aimer les Jeux Olympiques d’hiver

28 février, 2010

yas : les jeux sont faits…enfin, presque, il reste la très attendue finale de hockey sur glace. Finale au bout de laquelle toute une nation espère que son équipe apportera une 14ème breloque en or au pays organisateur de ces XXIes olympiades d’hiver, histoire d’assoir encore plus sa domination sur le tableau des médailles (il s’agit là d’avoir le plus grand nombre de médailles d’or). En effet, quelque soit la nationalité des prochains champions olympiques de hockey, le Canada a d’ores et déjà assuré sa première place du classement des médailles. Pas mal pour un pays qui par deux fois, déjà, s’est vu confier l’honneur d’organiser des jeux olympiques (Montréal, été 1976, et Calgary, hiver 1988) hiver) mais n’a pas réussi à empocher la moindre médaille d’or sur son propre territoire!

Finale de hockey sur glace: Canada vs USA

Félicitations au Canada, donc, qui comme la Chine, il y a deux ans, termine en tête du tableau des médailles et surtout devance les USA!! Franchement, ils gagnent tout partout! Il y en a marre à la fin! Donc, rien que sur ce point, les jeux de Vancouver sont un véritables succès^^…et dire qu’ils s’achèvent aujourd’hui T_T…perso, j’ai passé deux semaines de rêve à vivre au rythme des exploits des meilleurs sportifs sur neige et sur glace. Pendant ce temps, mon entourage me plaignait de m’infliger ce spectacle et d’inverser mon rythme nycthéméral  à cause du décalage horaire. D’ailleurs, même les Guignols ou le SAV pointaient du doigt le manque d’intérêt que montre le publique à cet événement.

Et c’est un fait, les jeux olympiques d’hiver ne passionnent pas les foules comme peuvent le faire leurs homologues estivaux, une coupe du Monde de football ou encore les championnats du Monde d’athlétisme. Et il n’y a qu’à ouvrir nos cahiers de géographie pour l’expliquer. Les monts enneigés sont très loin d’avoir une répartition ubiquitaire et la pratique des sports d’hiver est essentiellement tributaire du climat. Au final, donc, 204 délégations se sont présentées à Pékin, il y a deux ans, pour concourir dans 302 épreuves, contre 82 cet hiver à Vancouver pour un total de 86 disciplines. Ces chiffres parlent d’eux-mêmes. Toutefois, je ne crois pas qu’il faille absolument qu’on ait chaussé des skis ou des patins dans sa vie pour apprécier la beauté des spectacles proposés par les sports d’hiver. Car il est bel et bien question de spectacle dans la majeure partie des disciplines.

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir de véritables casses cou s’élancer du haut d ‘un tremplin et voler sur plus de 140 m.

Simon Ammann (SUI) deux médailles d'or en saut à ski, petit et grand tremplins

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir que les maths appliqués au snowboard donnent un résultat des plus spectaculaires avec des figures dont les noms sont issus, entre autres, du nombre de degré des rotations, type « Double McTwist 1260° « .

Shaun White (USA) médaille d'or en snowboard halfpine

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est avoir un véritable échiquier sur glace grâce. Certes, il faut avoir un minimum de connaissances pour trouver le curling intéressant mais une fois que les notions de bases sont acquises les matchs sont passionnants de stratégie et de finesse.

Différents matchs de curling se déroulant en même temps

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est bien sûr assister à la quintessence de la beauté, de la force, de la grâce et de la technicité sur glace.

Yu-Na Kim médaille d'or en patinage artistique

Tessa Virtue et Scott Moir médaille d'or en danse sur glace

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir des skieurs conscients de la chute qui pourrait les guetter mais qui s’élancent, quand même, tambour battant sur des pistes où la neige s’est, parfois, transformée en glace.

Carlo Janka (SUI) médaille d'or en Slalom Géant

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir un sport où l’issue n’a rarement été aussi incertaine. Au biathlon, habile association du ski de fond et du tir, rien n’est joué avant que la dernière balle ne soit tirée.

Ole Einar Bjoerndalen (NOR) médailles d'or en relai et d'argent en individuel

Regarder les jeux olympiques d’hiver, c’est voir des sportifs foncer tête la première comme si de rien n’était!

Alexander Tretyakov (RUS) médaille de bronze en Skeleton

Ceci est seulement un petit aperçu de ce qu’on a pu voir à Vancouver. Et vous l’aurez compris, la plupart de ces sportifs se shootent carrément à l’adrénaline compte tenu des sensations fortes que leur procurent leurs sports respectifs. Et le plus important pour eux reste de réaliser les plus belles courbes, les plus belles figures, les plus beaux/ hauts sauts, les plus belles/rapides pirouettes…etc. et tout ceci pour notre plus grand émerveillement.

Voilà, la cérémonie de clôture aura lieu tout à l’heure vers 2h30 du matin, si je ne me trome pas. Nous dirons au revoir à Vancouver et rendez-vous en 2014, à Sochi (Russie).

Publicités
h1

La consécration pour Shen/Hongbo et Defago!

16 février, 2010

yas : haha !! chuis troooooooooooop contente pour Shen Xue et Zhao Hongbo. Ils ont décroché l’or olympique!!!

L’enjeu était de taille lors de ce programme libre. La tension et la crispation se sont abattues sur la patinoire et beaucoup de couples sont allés à la faute malgré de très belles interprétations. C’est comme ça qu’Aliona Savchenko et Robin Szolkowy, trop tendus, ont fini 3ème. Ils se sont faits souffler la médaille d’argent par les chinois Pang Qing et Tong Jian, tout simplement parfaits sur la glace hier soir, enfin très tôt ce matin chez nous^^. Moi, qui avais évoqué la possibilité d’un tir groupé des chinois dans mon précédent billet, ne suis pas passée à côté du podium final.

Xue/Zhao (à droite) et Qing/Jian (à gauche)

Xue/Hongbo (à droite) et Qing/Jian (à gauche)

Mais revenons à Xue et Hongbo, les héros du jour! Que dire de plus mis à part qu’ils sont tout simplement magnifiques!! Et ils l’ont encore prouvé, hier, en mettant une telle intensité émotionnelle dans leur programme que la salle entière était debout à la fin de leur prestation alors qu’ils étaient à genou sur la glace submergés par l’émotion.

Bravo à eux qui, à 31 (Xue) et 36 ans (Hangbo), apporte le premier titre olympique à leur pays en patinage artistique. Ils ont maintenant accroché tous les titres majeurs à leur palmarès. Encore bravo!

Voilà, le ton est donné dans cette compétition de patinage artistique. Espérons, maintenant, avoir d’aussi beaux champions dans les catégories à venir. A commencer par les messieurs, ce soir à partir de 1h151 (GMT+1).

Pour finir, un petit mot de ski alpin, avec la course la plus attendue des JO d’hiver : la descente messieurs. L’ensemble des spécialistes s’accordaient à dire qu’à l’issue de cette course l’hymne suisse retentirait. Et bien ce fut le cas mais la médaille d’or s’est retrouvée au cou du suisse le moins attendu mais pas le moins talentueux. Hier, Didier Défago a été sacré champion olympique de descente devant deux anciens champions du monde de la discipline Aksel Lund Svindal (à 0″07) et Bode Miller (à 0″09). Le talent des skieurs présents sur le podium et les écarts infimes qui les séparent reflètent l’intensité de cette magnifique descente olympique!

Vivement encore plus de ski alpin! Mais encore faudrait-il que la météo le veuille. Car après avoir boudé Vancouver, et plus précisément le site de Whistler, la neige s’est remise à tomber et lorsqu’elle est combinée à des températures assez douces ça donne des pistes ramollies et inaptes à accueillir des compétitions. D’ailleurs les supers combinés hommes et dames, ainsi, que les entraînements de la descente dames ont été reportés. Wait and see!

h1

R.I.P Nodar Kumaritashvili.

13 février, 2010

yas : pour peu qu’on regarde les infos d’Europe ou des Etats-Unis, on ne peut pas passer à côté de la vague de froid qui y sévit et surtout de la quantité de neige qu’il y tombe! C’est blanc partout…sauf à Vancouver. En effet, la cité canadienne qui accueille, à partir d’aujourd’hui les XXIème Jeux Olympiques d’hiver, a fait face à un cruel manque de neige. Aussi  bien que mardi passé, David Letterman a proposé, en rigolant, que les JO d’hiver soient transférés vers Washington D.C. Il faut dire que la capitale américaine est totalement ensevelie sous la neige, alors que, comme l’a rappelé un journaliste de je ne sais plus quelle chaîne, elle est située à 0 m d’altitude et est à la même latitude que Lisbonne.

Et pour remuer encore plus le couteau dans la plaie de Vancouver, il a même neigé à Seraïdi cette nuit! Admirez le beauté du spectacle.

La neige semble décidément tomber un peu partout sauf là où elle est le plus attendue! Mais quand on y pense, les organisateurs canadiens n’ont que ce qu’ils ont tant désiré, c’est-à-dire les jeux les plus green de l’histoire car avec ce manque de neige le vert de leurs montagnes est bien mis en valeur^^.

Mais même s’il y eut un soulagement, hier, avec le retour tardif de la neige, les jeux de Vancouver font face à un événement des plus tragiques, puisque, je viens de l’apprendre il y a quelques minutes, un lugeur géorgien, Nodar Kumaritashvili, s’est tué suite à une sortie de piste lors d’un entraînement hier soir. Il n’était âgé que de 21 ans! Quand je pense que dans certains sport participer aux Jeux Olympiques est la consécration d’une carrière, générant fierté et joie, je ne peux que penser aux proches de Kumaritashvili! Que Dieu les aide dans cette épreuve.

C’est un véritable drame qui s’abat sur la compétition. D’après ce que j’ai pu lire sur le site d’Eurosport, cette piste est considérée comme la plus rapide au monde et lors des entrainements précédents, il y a eu quelques chutes conduisant même à l’hospitalisation, pendant quelques heures, d’une lugeuse roumaine. A ce rythme là, des mesures doivent être prises et Jacques Rogge, président du C.I.O, a annoncé qu’une enquête a été ouverte mais qu’il n’y avait encore aucun élément de réponse sur la tenue ou non des épreuves de luge, ni sur le retrait ou non de la délégation géorgienne de la compétition.

Donc, ça sera dans cette atmosphère, bien lourde et triste, que s’ouvriront à 2h45 (GMT+1) ces XXIème Jeux Olympiques d’hiver. Et nul doute qu’un malaise général flottera sur la cérémonie d’ouverture.